RX Antibiotiques - Faites-en bon usage PNIA
Programme national d'information sur les antibiotiques
Accueil
Au sujet du PNIA
Antibiotiques
Bactéries
Votre santé
Foire aux questions
Service de presse
Professionnels de la santé
Ressources utiles
Communiquez avec nous
Modalités d'utilisation
-
- Ressources utiles
- -
Livre
Sondage Angus Reid auprès des médecins sur les antibiotiques

Le sondage Angus Reid auprès des médecins a été effectué entre le 17 janvier et le 4 février 2000 et a comporté 200 entrevues réalisées avec des omnipraticiens canadiens recrutés au hasard. Ce sondage avait pour objectif d'enquêter sur les pratiques des médecins en matière de prescription d'antibiotiques; on voulait ainsi déterminer si des changements importants s'étaient produits au cours des 3 dernières années, soit depuis le lancement du PNIA en 1996.

Principales constatations :

  • Au cours des 3 dernières années, 79 % des omnipraticiens ont modifié leurs pratiques en matière de prescription d'antibiotiques pour le traitement des symptômes respiratoires.
    • Parmi eux, 11 % des omnipraticiens ont modifié leurs pratiques et prescrivent désormais moins d'antibiotiques en raison du risque de résistance bactérienne imputable à un usage abusif.
    • Vingt-cinq pour cent (25 %) des omnipraticiens ont modifié leurs pratiques en matière de prescription d'antibiotiques, car ils estiment que les antibiotiques sont maintenant de meilleure qualité ou plus efficaces.
  • En ce qui a trait aux symptômes respiratoires, 18 % des omnipraticiens ont indiqué que leurs patients ont demandé moins souvent des antibiotiques pour traiter des symptômes respiratoires au cours des 3 dernières années.
  • Cinquante pour cent (50 %) des omnipraticiens affirment qu'au cours des 3 dernières années, leurs patients se sont montrés davantage préoccupés par le fait de prendre des antibiotiques pour le traitement de symptômes respiratoires.
  • Par ailleurs, en ce qui concerne les symptômes respiratoires, 44 % des omnipraticiens ont précisé qu'au cours des 3 dernières années, les patients ont soulevé plus souvent la question de la résistance aux antibiotiques.
  • En ce qui a trait à la compréhension, par les patients, de la différence entre les divers types d'infections, par exemple entre les infections virales et les infections bactériennes, 52 % des omnipraticiens ont indiqué que leurs patients ne comprenaient pas très bien (43 %) ou pas du tout (9 %) la différence entre les deux.
  • Lorsqu'on a demandé où les omnipraticiens avaient obtenu de nouveaux renseignements au sujet de l'emploi approprié des antibiotiques ou de la résistance aux antibiotiques au cours des 3 dernières années, les résultats suivants se sont révélés les plus significatifs :
    • 76 % des omnipraticiens ont obtenu de nouveaux renseignements dans des articles publiés dans des revues médicales;
    • 38 % des omnipraticiens ont obtenu de nouveaux renseignements dans le cadre d'activités d'éducation médicale continue;
    • 42 % des omnipraticiens ont obtenu de nouveaux renseignements lors de congrès ou de conférences; et
    • 34 % des omnipraticiens ont obtenu de nouveaux renseignements auprès des représentants de sociétés pharmaceutiques.

(Toutes les données ont été recueillies dans le cadre du sondage omnibus Angus Reid réalisé auprès des omnipraticiens. Les données finales ont été pondérées afin de rendre compte de la répartition réelle entre les régions. Un échantillon de cette taille est associé à une marge d'erreur de +/- 6 %, 19 fois sur 20.)

Accueil  |  Au sujet du PNIA  |  Antibiotiques  |  Bactéries  |  Votre santé
Foire aux questions  |  Service de presse  |  Professionnels de la santé
Ressources utiles  |  Communiquez avec nous  |  Modalités d'utilisation  | 

http://www.antibiotiques-info.org/ures04.asp

Cliquez ici pour obtenir une version imprimable

Copyright © 2000 - 2008 PNIA. Tous droits réservés.